Quantcast

Rôle du stress du réticulum endoplasmique dans les modifications épigénétiques de l’épithélium colique induit par un retard de croissance intra-utérin chez le rat

Research paper by A. Désir-Vigné, V. Haure-Mirande, P. De Coppet, G. Le Dréan, C. Bonnet, J.-P. Segain

Indexed on: 06 Oct '16Published on: 22 Mar '16Published in: Nutrition Clinique et Métabolisme



Abstract

Le butyrate joue un rôle important dans l’homéostasie de la barrière épithéliale colique (BEC) : c’est la source principale d’énergie des cellules épithéliales du côlon (CEC) mais aussi un régulateur épigénétique de l’expression des gènes (acétylation des histones). Nous avons observé chez le rat que le retard de croissance intra-utérin (RCIU) induisait à l’âge adulte une perte d’utilisation du butyrate associée à une diminution de l’acétylation des histones et des altérations de la BEC. En outre, la BEC présentait un stress du réticulum endoplasmique (RE) et une augmentation des activités histones désacétylases (HDAC). L’objectif de notre étude était de rechercher la relation entre la perte d’utilisation du butyrate, d’acétylation des histones et le stress du RE.