Quantcast

Résection muqueuse endoscopique (RME)versus dissection sous-muqueuse endoscopique (DSE) dans les néoplasies intra-épithéliales du tractus digestif

Research paper by H. Inoue, S. Kudo

Indexed on: 01 Oct '07Published on: 01 Oct '07Published in: Acta endoscopica



Abstract

La résection muqueuse endoscopique (RME) et la dissection sous-muqueuse endoscopique (DSE) sont deux techniques endoscopiques de résection muqueuse. Grâce à ces techniques, les néoplasies intra-épithéliales de la totalité du tractus digestif peuvent être retirées par une procédure non chirurgicale peu invasive.La technique de résection muqueuse endoscopique par capuchon (RME-C) a été mise au point en 1989 par les auteurs de cet article pour améliorer la RME. La RME-C est une procédure rapide qui peut être appliquée à tous les niveaux du tractus digestif mais la taille des échantillons prélevés est limitée à 2 cm.Afin de permettre la résection en bloc de pièces plus importantes, un bistouri à électro-coagulation avec extrémité triangulaire (Triangle-Tip ou TT knife) a été récemment mis au point pour réaliser de façon efficace la dissection sous-muqueuse endoscopique (DSE). Il est introduit par le canal opérateur d’un endoscope standard. Le TT knife permet toutes les procédures nécessaires à la DSE y compris le marquage, l’incision de la marge de la lésion, la dissection sous-muqueuse et l’hémostase. Depuis septembre 2003, 324 cas consécutifs (258 cas avec lésions gastriques, 66 cas avec lésions œsophagiennes) ont bénéficié d’une DSE réalisée avec le TT knife. Dans 317 cas, la DSE complète a été effectuée sans complication sérieuse. Dans les 7 autres cas, la DSE a été transformée en REM-C avec résection multifragmentaire en raison de difficultés techniques rencontrées lors de la DSE. Tous les cas reconvertis correspondaient sur la courbe d’apprentissage, à nos séries initiales.Nous considérons que la RME-C est une procédure rapide appropriée à la résection d’échantillon jusqu’à 2 cm et que la DSE avec utilisation du TT knife convient mieux à la résection de lésions plus étendues. Les deux techniques garantissent une résection en bloc des néoplasies intra-épithéliales du tractus gastro-intestinal permettant ainsi une évaluation histopathologique précise.