Quantcast

Prise en charge des cancers utérins

Research paper by P. Mathevet, L. Magaud, A.S. Bats

Indexed on: 05 Oct '16Published on: 30 Mar '16Published in: Médecine Nucléaire - Imagerie Fonctionnelle et Métabolique



Abstract

Les cancers utérins sont représentés par deux entités totalement différentes : les cancers endométriaux et les cancers du col utérin. Les cancers endométriaux sont des cancers de la femme âgée, hormonodépendants. La prise en charge des cancers endométriaux dépend du type histologique, du grade histologique (grades 1 à 3 en fonction du degré de différenciation), de la stadification FIGO et de la présence d’emboles lympho-vasculaires. Les cancers du col utérin sont le plus souvent de type histologique épidermoïde. Ils sont des cancers de la femme jeune et sont presque quasi exclusivement en relation avec une infection à papillomavirus humain (HPV). Le pronostic de ces tumeurs est essentiellement basé sur le stade FIGO et l’extension ganglionnaire lymphatique. Les prises en charges de ces cancers utérins bénéficient actuellement de recommandations assez précises. Les cancers endométriaux sont essentiellement découverts à un stade précoce avec pour principale approche thérapeutique l’hystérectomie totale non conservatrice par laparoscopie. L’évaluation de l’extension ganglionnaire est un sujet débattu. Le traitement adjuvant est surtout représenté par la radiothérapie qui est prescrite en cas de facteurs de mauvais pronostic. Pour les cancers du col de stade débutant, la prise en charge est essentiellement chirurgicale par colpohystérectomie élargie avec recherche du ganglion sentinelle. En cas de cancer avancé (de plus de 4 cm de diamètre maximal), le traitement est essentiellement radiothérapique avec une chimiopotentialisation. Globalement, ces cancers sont d’assez bon pronostic avec plus de 80 % de survie à 5 ans, lorsqu’ils sont découverts à un stade débutant et traités de manière optimale en tenant compte des facteurs pronostiques.

Figure 10.1016/j.mednuc.2016.02.015.0.jpg
Figure 10.1016/j.mednuc.2016.02.015.1.jpg
Figure 10.1016/j.mednuc.2016.02.015.2.jpg