Quantcast

Physique et philosophie : le conflit sur la nature de la réalité dans la théorie quantique

Research paper by Désiré MEDEGNON

Indexed on: 02 Dec '18Published on: 26 Nov '18Published in: Journal of Arts and Humanities



Abstract

Les bouleversements induits par la révolution quantique ont eu, entre autres effets, de consacrer, au sein même de la communauté des physiciens, une division profonde sur les questions fondamentales de la nature de la réalité et du rôle de la physique. La présente réflexion s’attache à montrer que le conflit qui continue d’opposer les physiciens sur les propriétés de la réalité microphysique, comme la « non-localité »  - et autres étrangetés quantiques  – est, malgré les apparences, de nature essentiellement philosophique. Derrière ce qui peut apparaître comme une controverse inutile au sujet d’une théorie et de « vérités » expérimentalement établies, se joue en effet l’affrontement de deux conceptions philosophiques de la réalité, à savoir le « réalisme » et le « phénoménisme ». Si comme le suggère fortement cette confrontation, il est illusoire de faire le pari d’une théorie quantique (et peut-être de n’importe quelle théorie scientifique) qui soit philosophiquement neutre, c’est précisément du fait que les questions relatives à la nature des particules microphysiques, et finalement à celle de la réalité en général, revêtent aussi une dimension philosophique, peut-être même plus précisément métaphysique ;  pour cette raison, elles ne peuvent se satisfaire de réponses strictement expérimentales et quantitatives. Et pour peu qu’on considère que les derniers progrès de la physique lui sont en partie redevables, quoiqu’indirectement, on devrait se réjouir que la controverse ne soit pas en passe de s’arrêter et que les physiciens contemporains trouvent, même après les travaux d’Alain Aspect qui sont censés y mettre fin, des raisons de l’entretenir.