Quantcast

Nouvelles données sur le déroulement de la mycose àNeozygites fumosa sur la cochenille du maniocPhenacoccus manihoti

Research paper by B. Le Rû, Y. Iziquel

Indexed on: 01 Jun '90Published on: 01 Jun '90Published in: BioControl



Abstract

Cet article présente les résultats obtenus en 1987 sur des points non encore abordés précédemment dans le cadre de l'étude des circonstances épidémiologiques favorisant le déroulement de l'Entomophthorose àNeozygites fumosa (Speare) Remaudière et Keller, pathogène de la cochenille du maniocPhenacoccus manihoti Matile-Ferrero (Hom.: Pseudococcidae).Il montre notamment que l'évolution de la maladie, très rapide, correspond à la succession de 2 phases: une première phase, d'implantation, fortement liée à la taille et à la structure des colonies et une deuxième phase (épizootique au sens strict) indépendante de leur taille et de leur structure.Son évolution apparaît plus liée à la régularité des pluies qu'à la quantité d'eau.Les conditions sont très favorables quand l'humidité relative est supérieure à 90% pendant au moins 5 heures par jour de façon régulière.Le rôle important joué par la durée d'humectation du feuillage est montré ici pour la première fois. La densité des conidies du pathogène dans l'air est proportionnelle aux taux de mycose observés dans les populations deP. manihoti.