Quantcast

Mise au pointPrise en charge de l’anaphylaxie périopératoireManagement of perioperative anaphylaxis

Research paper by C.Tacquarda, R.Stengerb, C.Metz-Favreb, L.Guenardb, A.M.Chiriaccd, J.M.Malinovskye, P.Demolycd, F.De Blayb, P.M.Mertesa

Indexed on: 12 Nov '17Published on: 01 Oct '17Published in: Revue Française d'Allergologie



Abstract

La prise en charge des réactions anaphylactiques périopératoires répond à des recommandations spécifiques élaborées sous l’égide de la SFAR et de la SFA et révisées en 2011. En France, l’incidence des réactions anaphylactiques d’origine allergique est estimée à 100,6 [76,2–125,3]/million d’anesthésies dans la population générale. Chez l’adulte, les substances les plus fréquemment incriminées sont les curares, suivis des antibiotiques et des colorants. Les réactions au latex sont en nette régression. La majorité des réactions apparaît dans les minutes suivant l’injection intraveineuse des produits. Lorsque la symptomatologie est d’apparition plus tardive, au cours de la période d’entretien de l’anesthésie, une allergie au latex, à un colorant, un antiseptique ou aux produits de remplissage doit être évoquée. L’expression clinique d’une réaction anaphylactique est de gravité variable. Les signes cliniques initiaux les plus fréquemment rapportés sont l’absence de pouls, un érythème, une difficulté de ventilation, une désaturation ou une baisse de la pression télé-expiratoire de CO2. Les signes cutanés peuvent parfois être absents. Le diagnostic du mécanisme de la réaction repose sur le dosage des médiateurs (tryptase, histamine), au moment de la réaction. En cas d’allergie, l’identification de l’agent responsable se fait par la mise en évidence d’IgE spécifiques au moment de la réaction ou à distance et sur la réalisation de tests cutanés 6 semaines après la réaction. Le traitement repose sur l’interruption de l’administration de l’allergène lorsqu’elle est possible, sur la prescription d’adrénaline à dose titrée en fonction de la gravité clinique et de la réponse au traitement et sur le remplissage vasculaire.