Quantcast

Le syndrome d’apnées obstructives du sommeil en Europe : résultats de l’étude multicentrique ESADA (European Sleep Apnea Data)

Research paper by C. Colas des Francs, B. Meksen, V. Dinkelacker, G. Roisman, P. Escourrou

Indexed on: 04 Oct '16Published on: 30 Aug '16Published in: Médecine du Sommeil



Abstract

La cohorte européenne (ESADA) est issue d’un réseau de 22 centres de sommeil. Ce projet en cours a pour but d’évaluer les différentes pratiques pour les patients ayant des apnées du sommeil et d’établir une banque génétique en Europe. Plus de 11 000 patients ont été inclus du 15 mars 2007 au 1 août 2013. L’obésité sévère (index de masse corporelle > 35 kg·m–2) était présente chez 21,1 % des hommes et 28,6 % des femmes. Les comorbidités cardiovasculaires, métaboliques et respiratoires étaient fréquentes (49,1 %, 32,9 % et 14,2 %, respectivement). Les patients explorés par polygraphie avaient un index d’apnées-hypopnées inférieur à ceux explorés par polysomnographie (22,0 ± 23,5 versus 31,0 ± 26,1·h–1, p < 0,0001). Un patient diagnostiqué par polygraphie avait un index inférieur de 30 % en moyenne à celui du patient exploré par polysomnographie. Cette étude suggère qu’une polygraphie interprétée avec les critères standards résulte en une sous-estimation du diagnostic positif et de la sévérité du syndrome d’apnées. Chez les sujets non diabétiques, l’HbA1c était corrélée avec la sévérité du syndrome d’apnées. L’augmentation de la sévérité du syndrome d’apnées était associée de manière indépendante à l’augmentation du risque de diabète et à un mauvais contrôle glycémique. L’hypoxie intermittente chronique plus que l’index d’apnées-hypopnées joue un rôle important dans l’hypertension artérielle systémique (HTA) liée aux apnées : l’index de désaturation en oxygène était indépendamment lié à la prévalence de l’HTA. L’âge, les comorbidités et la sévérité de la désaturation nocturne étaient des facteurs de risque indépendants de l’insuffisance rénale chronique. Finalement, les facteurs de risque associés aux accidents de la circulation (courte durée du sommeil et longue distance de conduite annuelle) étaient particulièrement fréquents chez les apnéiques. En conclusion, l’étude ESADA a précisé les comorbidités des patients SAOS européens, elle permettra de mieux les phénotyper et de suivre leur évolution sous traitement.

Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.0.jpg
Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.1.jpg
Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.2.jpg
Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.3.jpg
Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.4.jpg
Figure 10.1016/j.msom.2016.07.004.5.jpg