Quantcast

Le sujet cérébral: une esquisse historique et conceptuelle

Research paper by Fernando Vidal

Indexed on: 01 Jan '05Published on: 01 Jan '05Published in: PSN



Abstract

Depuis le milieu de XXe siècle, des nombreux discours et des nombreuses pratiques, tant à l’intérieur qu’à l’extérieur des champs scientifique et philosophique, manifestent le développement d’une notion de l’être humain comme “sujet cérébral”. Le cerveau s’impose comme le seul organe du corps dont nous avons besoin pour être nous-mêmes; il doit en plus être exclusivement le nôtre. On n’est soi-même que si l’on a son propre cerveau. Une telle anthropologie de la “cérébralité” peut paraître une conséquence naturelle des progrès des neurosciences. En fait, elle plonge ses racines dans des contextes qui précèdent de beaucoup ces progrès, dans des philosophies de la matière et de l’identité personnelle de la seconde moitié du XVIIe siècle. Les neurosciences confirment et renforcent cette perspective, contribuant en même temps à façonner des nouvelles déclinaisons de la “cérébralité”. L’auteur ébauche cette problématique en connexion avec son esquisse historique du développement du sujet cérébral.