Quantcast

La place des modèles de trafic dans les récentes modélisations des impacts environnementaux des transports. Importance de l’explicitation des méthodes et hypothèses

Research paper by L. Fouillé, J.-;S. Broc; B. Bourges; J. Bougnol; P. Mestayer

Indexed on: 15 Aug '16Published on: 01 Dec '12Published in: Recherche Transports Sécurité



Abstract

Résumé Les auteurs présentent une évolution récente dans l’usage qui est fait des modèles de déplacements classiques, en les employant à des fins d’évaluation des impacts environnementaux des transports, très éloignés de leur cible initiale. En comparant des cas précédents relevés dans la littérature (Chester, Séoul, Florence, Brisbane et Saint-Étienne) avec leurs propres travaux du moment (Eval-PDU à Nantes), les auteurs constatent à regret que leurs prédécesseurs ont tendance à être évasifs sur leur utilisation du modèle de trafic. Ainsi, les données de trafic sont peu discutées dans ces travaux, alors qu’elles constituent un des enjeux principaux de ce genre d’étude. En effet, les hypothèses retenues pour la modélisation du trafic se répercutent sur les modélisations suivantes de la chaîne (émission/dispersion de polluants). L’importance de cette première étape de modélisation exclut la possibilité de la laisser hors-champ.RésuméLes auteurs présentent une évolution récente dans l’usage qui est fait des modèles de déplacements classiques, en les employant à des fins d’évaluation des impacts environnementaux des transports, très éloignés de leur cible initiale. En comparant des cas précédents relevés dans la littérature (Chester, Séoul, Florence, Brisbane et Saint-Étienne) avec leurs propres travaux du moment (Eval-PDU à Nantes), les auteurs constatent à regret que leurs prédécesseurs ont tendance à être évasifs sur leur utilisation du modèle de trafic. Ainsi, les données de trafic sont peu discutées dans ces travaux, alors qu’elles constituent un des enjeux principaux de ce genre d’étude. En effet, les hypothèses retenues pour la modélisation du trafic se répercutent sur les modélisations suivantes de la chaîne (émission/dispersion de polluants). L’importance de cette première étape de modélisation exclut la possibilité de la laisser hors-champ.