Quantcast

Facteurs prédictifs de réponse àla chimiothérapie néo-adjuvante : un modèle mal utilisé

Research paper by L. Cals, X. Tchiknavorian, B. Beedassy

Indexed on: 01 May '04Published on: 01 May '04Published in: Oncologie (Paris, France)



Abstract

Le concept de chimiothérapie néo–adjuvante repose sur des bases biologiques et permet d’augmenter le nombre de traitements conservateurs proposés chez des patientes présentant un cancer du sein a priori opérable. Même si cette approche n’est pas considérée comme un standard le rationnel est pourtant fort. Les traitements utilisés actuellement permettent un taux de réponses histologiques complètes élevé, ceci est important en termes de bénéfice thérapeutique. La chimiothérapie néo–adjuvante représente également un modèle permettant l’observation in vivo des réponses tumorales et leurs corrélations biologiques pour isoler des facteurs prédictifs moyennant une contrainte minimale pour les patientes. Peu d’études cependant ont été réalisées dans ce cadre et à l’avenir il faudra intégrer la biologie moléculaire dans les essais et en particulier dans ce schéma d’administration.