Quantcast

Expérimentation de la prise en charge Early start Denver model (ESDM) : les effets sur le développement de 4 jeunes enfants avec troubles du spectre de l’autisme

Research paper by A.-M.Bartolini Girardota, C.Chatela, C.Bessisb, E.Avenela, M.-H.Garriguesa, F.Poinsoa

Indexed on: 25 Oct '17Published on: 01 Jun '17Published in: Neuropsychiatrie de l'Enfance et de l'Adolescence



Abstract

Le modèle d’intervention précoce selon le modèle Denver est, à ce jour, recommandé par la Haute Autorité de santé (HAS) dans le cadre de la prise en charge de très jeunes enfants avec des troubles du spectre de l’autisme (TSA). La mise en œuvre de ce modèle est intensive, elle préconise au moins 20 heures d’intervention individuelle par semaine. Ce modèle de prise en charge est encore peu utilisé en France du fait des moyens d’encadrement dont disposent les structures et d’un coût trop important. Dans le cadre de notre recherche, nous avons voulu étudier si une prise en charge selon ce modèle, moins intensive, pouvait néanmoins être bénéfique au développement des enfants TSA. Nous avons proposé à quatre enfants TSA âgés de 27 à 35 mois une prise en charge ESDM, à hauteur de quatre heures par semaine et 3 heures ESDM au domicile avec les parents, pendant un an. L’ensemble des enfants a été évalué sur le plan du développement à l’aide du PEP-3, du comportement adaptatif et de la symptomatologie, ceci au moment de l’inclusion, puis réévalué un an après. Les résultats statistiques indiquent des progressions significatives dans trois domaines du développement à savoir le langage réceptif, l’imitation oculomanuelle et la cognition verbale et préverbale. Bien que ce groupe d’enfants n’ait pu bénéficier que de 7 heures d’intervention ESDM par semaine, nous observons des modifications au niveau des trajectoires développementales. Ces résultats sont exploratoires et encourageants, ils nous amènent à poursuivre notre étude sur un échantillon plus large de jeunes enfants TSA.