Quantcast

Expanded allogeneic stem cells (Cx601) for complex perianal fistulas in Crohn’s disease: a phase 3 randomised, double-blinded controlled trial

Research paper by J.-D. Zeitoun, V. de Parades

Indexed on: 22 Jan '17Published on: 05 Jan '17Published in: Colon & Rectum



Abstract

Résumé Contexte Les fistules anales complexes de maladie de Crohn sont difficiles à traiter. Les cellules souches allogéniques, avec expansion, dérivées du tissu adipeux (Cx601) sont une nouvelle approche thérapeutique prometteuse. Nous avons cherché à évaluer la sécurité et l’efficacité des Cx601 pour les fistules anales complexes réfractaires chez les patients ayant une maladie de Crohn. Méthodes Nous avons mené cette étude randomisée, contrôlée contre placebo, en double aveugle et groupes parallèles, dans 49 hôpitaux de sept pays d’Europe et d’Israël, du 6 juillet 2012 au 27 juillet 2015. Les patients adultes (≥18 ans) ayant une maladie de Crohn et des fistules anales complexes résistantes au traitement médical, drainées, ont été assignés aléatoirement (1/1) selon une liste de randomisation préétablie à une injection intralésionnelle de 120 millions de cellules Cx601 ou 24 ml de solution salée (placebo), avec une stratification sur le traitement médical concomitant. Le traitement était administré par un chirurgien informé (non aveugle), avec un gastroentérologue et un radiologue en aveugle pour l’évaluation de l’effet thérapeutique. Le critère de jugement principal était la rémission combinée à 24 semaines (définie par une évaluation clinique de la fermeture de tous les orifices externes traités qui avaient été drainés au départ, et l’absence de collection >2 cm sur les trajets fistuleux traités confirmée par une IRM centralisée en aveugle). L’efficacité était évaluée en intention de traiter (ITT) et en ITT modifiée; la sécurité était évaluée dans la population dite de sécurité. Cette étude est enregistrée dans ClinicalTrials.gov, numéro NCT01541579. Résultats 212 patients ont été assignés aléatoirement: 107 dans le groupe Cx601 et 105 dans le groupe placebo. Une proportion significativement supérieure de patients traités par Cx601 ont obtenu une rémission combinée par rapport aux patients sous placebo en ITT (53 sur 107 [50 %] vs 36 sur 105 [34 %]; différence 15,2 %; 97,5 % IC 0,2-30,3; p=0,024) et en ITT modifiée (53 sur 103 [51 %] vs 36 sur 101 [36 %]; 15,8 %; 0,5-31,2; p=0,021). Dix-huit (17 %) des 103 patients dans le groupe Cx601 contre 30 (29 %) sur 103 dans le groupe placebo ont eu un événement averse lié au traitement, dont les plus fréquents furent l’abcès anal (six dans le groupe Cx601 vs neuf dans le groupe placebo) et les douleurs anorectales (cinq vs neuf). Interprétation Le produit Cx601 est un traitement sûr et efficace pour les fistules anales complexes chez les patients ayant une maladie de Crohn n’ayant pas répondu aux traitements conventionnels et/ou biologiques. Résumé Contexte Les fistules anales complexes de maladie de Crohn sont difficiles à traiter. Les cellules souches allogéniques, avec expansion, dérivées du tissu adipeux (Cx601) sont une nouvelle approche thérapeutique prometteuse. Nous avons cherché à évaluer la sécurité et l’efficacité des Cx601 pour les fistules anales complexes réfractaires chez les patients ayant une maladie de Crohn. ContexteLes fistules anales complexes de maladie de Crohn sont difficiles à traiter. Les cellules souches allogéniques, avec expansion, dérivées du tissu adipeux (Cx601) sont une nouvelle approche thérapeutique prometteuse. Nous avons cherché à évaluer la sécurité et l’efficacité des Cx601 pour les fistules anales complexes réfractaires chez les patients ayant une maladie de Crohn. Méthodes Nous avons mené cette étude randomisée, contrôlée contre placebo, en double aveugle et groupes parallèles, dans 49 hôpitaux de sept pays d’Europe et d’Israël, du 6 juillet 2012 au 27 juillet 2015. Les patients adultes (≥18 ans) ayant une maladie de Crohn et des fistules anales complexes résistantes au traitement médical, drainées, ont été assignés aléatoirement (1/1) selon une liste de randomisation préétablie à une injection intralésionnelle de 120 millions de cellules Cx601 ou 24 ml de solution salée (placebo), avec une stratification sur le traitement médical concomitant. Le traitement était administré par un chirurgien informé (non aveugle), avec un gastroentérologue et un radiologue en aveugle pour l’évaluation de l’effet thérapeutique. Le critère de jugement principal était la rémission combinée à 24 semaines (définie par une évaluation clinique de la fermeture de tous les orifices externes traités qui avaient été drainés au départ, et l’absence de collection >2 cm sur les trajets fistuleux traités confirmée par une IRM centralisée en aveugle). L’efficacité était évaluée en intention de traiter (ITT) et en ITT modifiée; la sécurité était évaluée dans la population dite de sécurité. Cette étude est enregistrée dans ClinicalTrials.gov, numéro NCT01541579. MéthodesNous avons mené cette étude randomisée, contrôlée contre placebo, en double aveugle et groupes parallèles, dans 49 hôpitaux de sept pays d’Europe et d’Israël, du 6 juillet 2012 au 27 juillet 2015. Les patients adultes (≥18 ans) ayant une maladie de Crohn et des fistules anales complexes résistantes au traitement médical, drainées, ont été assignés aléatoirement (1/1) selon une liste de randomisation préétablie à une injection intralésionnelle de 120 millions de cellules Cx601 ou 24 ml de solution salée (placebo), avec une stratification sur le traitement médical concomitant. Le traitement était administré par un chirurgien informé (non aveugle), avec un gastroentérologue et un radiologue en aveugle pour l’évaluation de l’effet thérapeutique. Le critère de jugement principal était la rémission combinée à 24 semaines (définie par une évaluation clinique de la fermeture de tous les orifices externes traités qui avaient été drainés au départ, et l’absence de collection >2 cm sur les trajets fistuleux traités confirmée par une IRM centralisée en aveugle). L’efficacité était évaluée en intention de traiter (ITT) et en ITT modifiée; la sécurité était évaluée dans la population dite de sécurité. Cette étude est enregistrée dans ClinicalTrials.gov, numéro NCT01541579. Résultats 212 patients ont été assignés aléatoirement: 107 dans le groupe Cx601 et 105 dans le groupe placebo. Une proportion significativement supérieure de patients traités par Cx601 ont obtenu une rémission combinée par rapport aux patients sous placebo en ITT (53 sur 107 [50 %] vs 36 sur 105 [34 %]; différence 15,2 %; 97,5 % IC 0,2-30,3; p=0,024) et en ITT modifiée (53 sur 103 [51 %] vs 36 sur 101 [36 %]; 15,8 %; 0,5-31,2; p=0,021). Dix-huit (17 %) des 103 patients dans le groupe Cx601 contre 30 (29 %) sur 103 dans le groupe placebo ont eu un événement averse lié au traitement, dont les plus fréquents furent l’abcès anal (six dans le groupe Cx601 vs neuf dans le groupe placebo) et les douleurs anorectales (cinq vs neuf). Résultats212 patients ont été assignés aléatoirement: 107 dans le groupe Cx601 et 105 dans le groupe placebo. Une proportion significativement supérieure de patients traités par Cx601 ont obtenu une rémission combinée par rapport aux patients sous placebo en ITT (53 sur 107 [50 %] vs 36 sur 105 [34 %]; différence 15,2 %; 97,5 % IC 0,2-30,3; p=0,024) et en ITT modifiée (53 sur 103 [51 %] vs 36 sur 101 [36 %]; 15,8 %; 0,5-31,2; p=0,021). Dix-huit (17 %) des 103 patients dans le groupe Cx601 contre 30 (29 %) sur 103 dans le groupe placebo ont eu un événement averse lié au traitement, dont les plus fréquents furent l’abcès anal (six dans le groupe Cx601 vs neuf dans le groupe placebo) et les douleurs anorectales (cinq vs neuf). Interprétation Le produit Cx601 est un traitement sûr et efficace pour les fistules anales complexes chez les patients ayant une maladie de Crohn n’ayant pas répondu aux traitements conventionnels et/ou biologiques. InterprétationLe produit Cx601 est un traitement sûr et efficace pour les fistules anales complexes chez les patients ayant une maladie de Crohn n’ayant pas répondu aux traitements conventionnels et/ou biologiques.