Quantcast

Einstein et «Zweistein»

Research paper by John Stachel

Indexed on: 01 Jun '05Published on: 01 Jun '05Published in: Revue de Synthèse



Abstract

Comme le suggère le sobriquet «Zweistein», Wolfgang Pauli fut considéré par la communauté des théoriciens de la physique comme son membre le plus éminent après Albert Einstein. Durant plus de trente-cinq ans, les deux hommes entretinrent des relations intellectuelles et personnelles. Cet article analyse les relations entre quatre thèmes récurrents de leurs discussions. 1) La théorie de la relativité: à l'âge de 20 ans, Pauli préparait un manuel qui fera autorité sur la relativité, manuel qu'il, révisera vers la fin de sa vie et qui demeure incomparable aux yeux des physiciens et des historiens de la physique. 2) La théorie du champ unifié: même s'il éprouvait de la sympathie, à l'origine, pour les recherches d'Einstein en vue d'une unification des théories de l'électromagnétisme et de la gravitation à laquelle il apporta plusieurs contributions majeures, Pauli en vint à considérer, une telle entreprise comme stérile. 3) Les fondements de la mécanique quantique: le jugement négatif porté par Pauli sur le programme de recherche, d'Einstein s'accentua en raison de leur profond désaccord sur le rôle que la mécanique quantique était appelée à jouer dans les développements futurs de la physique théorique. 4) La gravitation quantique: Pauli reconnaissait toutefois que, tant qu'une réconciliation fructueuse de la mécanique quantique et de la relativité générale ne serait pas accompli — réconciliation qui nous échappe toujours —, les scientifiques ne pourraient ignorer le défi qu'Einstein adressait à la mécanique quantique.