Quantcast

Avancées dans les tumeurs cérébrales primitives malignes de l’adulte : quels patients transférer en réanimation médicale?

Research paper by A. Alentorn, N. Weiss, J. -Y. Delattre, A. Idbaih

Indexed on: 29 May '15Published on: 29 May '15Published in: Réanimation



Abstract

Les progrès thérapeutiques réalisés ces dernières années ont permis d’améliorer de manière significative le pronostic et la qualité de vie des patients souffrant de tumeurs cérébrales primitives malignes (TCPM), au prix parfois d’une prise en charge transitoire en réanimation médicale. En effet, les patients présentant une TCPM peuvent présenter au cours de leur maladie une défaillance d’organe en rapport avec : (i) une décompensation d’une affection chronique préexistante ; (ii) une pathologie aiguë indépendante de leur TCPM ; (iii) une complication de la TCPM ; et/ou (iv) une complication des traitements de la TCPM. Le bénéfice, immédiat et à long terme, d’un séjour en réanimation pour les patients souffrant spécifiquement de TCPM n’est pas clairement documenté dans la littérature. Une étude dédiée, intégrant notamment les progrès thérapeutiques récents dans la thématique, permettrait de lever le frein historique associé à la prise en charge en réanimation des patients présentant une TCPM. En l’absence de standard de prise en charge médicale, le transfert en réanimation nécessite en effet une discussion collégiale entre le neuro-oncologue, le réanimateur, les proches du patient et la personne de confiance du patient. Cette discussion devra également intégrer les directives anticipées du patient consignées lors de la consultation d’annonce, le pronostic et les perspectives thérapeutiques de la TCPM et de l’affection aiguë. Des études cliniques, idéalement prospectives, permettraient de moduler avec un niveau de preuve supérieur ces recommandations.