Quantcast

Apport des nouvelles méthodes d’exploration pour la classification des troubles moteurs œsophagiens

Research paper by F. Zerbib

Indexed on: 28 Jan '13Published on: 28 Jan '13Published in: Acta endoscopica



Abstract

La manométrie œsophagienne haute résolution a transformé radicalement l’approche des troubles moteurs œsophagiens (TMO). L’utilisation d’un grand nombre de capteurs électroniques et la représentation topographique des variations de pression permettent une approche à la fois plus précise et plus simple de la motricité œsophagienne. Le gain diagnostique pour les dysphagies est de 10 à 20%. La classification de Chicago a défini un algorithme décisionnel basé d’une part sur la relaxation de la jonction œsogastrique et d’autre part sur les anomalies contractiles du corps de l’oesophage. Outre les différents types d’achalasie, elle a défini des diagnostics d’oesophage hypercontractile ou hypocontractile. Les études à venir devront définir l’impact de cette classification sur la prise en charge de patients avec TMO.